« Six of crows », de Leigh Bardugo 

sixofcrows

Résumé : 

Les bas-fonds de Ketterdam s’organisent en gangs rivaux. L’homme le plus ambitieux et le plus jeune pègre est Kaz Brekker. Aussi brillant que mystérieux, aussi charismatique que dangereux, et, surtout connu pour être un voleur hors pair. Prêt à tout pour de l’argent, il accepte la mission du riche marchand Van Eck : délivrer un savant du palais de Glace, réputé imprenable. Ce prisonnier est l’inventeur du jurda parem, une drogue multipliant sans limites les pouvoirs surnaturels de la caste des magiciens : les Grishas. Une drogue qui, tombée dans les mauvaises mains, risque d’engendrer un chaos irréversible…

Genre : Fantastique 

Édition : Milan 

Date de sortie : 25 mai 2016 

Nombre de pages : 558 

Prix : 17,90€ 

Mon avis : 

J’ai beaucoup entendu parler de cette duologie, je l’ai vue très présente dans des posts Instagram mais j’étais assez sceptique, j’avais assez peur que ce soit une énième histoire bateau de livre Young Adult. Par pur moment de faiblesse en flânant chez mon libraire, j’ai craqué assez facilement pour « six of crows ». 

En commençant ma lecture, au bout de quelques pages j’ai été assez déçue car il y a beaucoup de noms, de personnages et de termes employés, de lieux etc… à retenir et j’étais assez perdue. Puis j’ai persisté et OH MON DIEU, j’ai bien fait ! J’ai vite été prise dans l’histoire, par les rebondissements et le rythme soutenu. Tout est devenu clair une fois toutes les informations essentielles enregistrées. J’ai pu plonger avec joie dans l’histoire et dans le vif du sujet. L’auteure a pensé à tout, jusque dans les moindres détails. L’univers qu’elle impose est riche et pleinement exploité, c’est très cohérant.

 Leigh Bardugo, que je ne connaissait pas, à une plume assez fluide et très intelligente. Elle a une façon de mettre le lecteur dans un état de stress permanent que j’apprécie, c’est haletant, c’est fluide et ce roman se lit très rapidement. Le vocabulaire est riche mais pas compliqué pour autant et heureusement, car avec tous les noms, ceux des gangs, des villes à retenir, ça pourrait alourdir la lecture et la rendre lassante, mais ce n’est absolument pas le cas. Elle sait faire naître la surprise en écrivant. 

« Le coeur est une flèche, il a besoin d’une cible pour se planter. » 

On est très vite happé en tant que lecteur, l’action est les rebondissements sont là, il y a beaucoup de surprises et j’ai passé mon temps à pousser des « ah… » et des « Non… c’est pas vrai ! » en lisant.

Le gros plus de cette duologie, ce sont les personnages ! Sans ces personnages hauts en couleur, malsains et mystérieux, ça ne serait pas autant une réussite. J’ai évidement – comme tous ceux qui ont lus le roman – eu un coup de coeur pour le personnage de Kaz ! Mon Dieu ce que ce personnage est à la fois frustrant, mauvais et attachant ! Kaz est impitoyable, surnommé « Dirty hands », il porte bien son surnom, il n’a peur de rien, il n’a pas peur de se salir les mains pour arriver à ses fins. Il est très très intelligent, c’est sa plus grande force et au fil de la lecture on découvre des faiblesses chez lui, mais ça le rend touchant et justement encore plus sombre, parce qu’il est nourrit par la vengeance et rien ne peux le stopper.

Globalement, et c’est assez rare pour le souligner, j’aime tous les personnages de « Six of crows », car ils sont tous très différents. Mon autre coup de coeur est bien sûr pour Inej, que j’ai immédiatement aimé. Elle est forte mais ne cache pas pour autant sa part de faiblesse. Le « spectre » du Barrel est incroyable, une vraie badass comme on les aiment.

Chaque personnage à sa propre histoire riche en détails et ce qui est bien avec la continuité de ce roman, c’est que l’histoire avance et au fur et à mesure on en apprends plus sur leurs passés. C’est tellement bien écrit qu’on est pas perdus dans le temps ! On se prend vite d’affection pour eux, ils ont à peu près tous 18 ans, mais en lisant, ils font plus 20/25. L’ambiance du livre et leurs parcours personnels en sont la cause principale, avec leurs caractères et ça les rends plus charismatiques. Ils ne sont pas dans le cliché des héros de Young Adult habituels, loin de là.

« Mais rien n’est impossible avant de ne plus l’être. » 

La fin est juste formidable et gros point positif, pas d’épilogue ! Les bases pour le second tome sont posées sans être précipitées dans un éventuel épilogue. Là on termine sur un coup de maître magistral. La suite sera, je pense, excellente et encore plus personnelle.

Pour conclure sur « Six of crows », cette lecture à été une vraie surprise. En commençant les deux premiers chapitres, un peu en dessous, je ne pensais pas aimer autant, mais la suite s’est révélée et ce livre est génialissime ! Tout y est, la course au pouvoir, la corruption, les trahisons, le choc des cultures et tout ça sur fond d’univers sombre et mystérieux. Dernier point, mais pas des moindres, la couverture ! Elle etnsttst sublime et totalement représentative de l’ambiance Dark du livre.

Je vous conseille à 100% ce premier tome, c’est un excellent moment d’assuré !

Avez-vous déjà lu cette duologie ? Vous fait-elle envie ? Dites-moi tout en commentaires 😉

NOTE : 9,5/10 

À très vite,

2 commentaires

    1. Ce livre est GÉNIALISSIME ! C’est que une duologie en plus donc c’est bien, ça ne traîne pas en longueur pour rien. Honnêtement j’ai eu peur d’être perdue au début, mais finalement ça va parce que c’est très bien écrit et très bien expliqué, donc non c’est pas trop 🙂 et les personnages en plus.. 😍

Laisser un commentaire