Littérature « Young Adult », fini les préjugés !

6 octobre 2017 25 Par elleagetseschroniques

ya

Hello tout le monde !

Article un peu particulier aujourd’hui. J’ai fait un sondage Instagram pour si ça vous plairait ce genre d’articles et avec 90% de oui, j’ai décidé de me lancer ! Je vais donc, comme le titre l’indique, parler de littérature appelé « Young Adult ». Je fais cet article avant tout pour en finir avec les clichés, ils sont encore trop nombreux en 2017, je trouve ça absurde. Avant de rentrer dans le vif du sujet, je tiens à dire que chacun doit se sentir libre de lire ce qui lui plaît, lire un roman parce que c’est politiquement plus correct vis-à-vis de l’âge, c’est stupide ! Lire des romans « Young Adult » à 25 ans, ce n’est pas une honte ! On est pas pour autant des adultes qui refusent de renoncer à nos adolescences. Il ne faut pas se sentir idiot de mettre autant un pied dans le rayon adulte qu’ado à la librairie, personne n’a à vous juger.

Le « Young Adult » est un créneau littéraire qui rencontre aujourd’hui un franc succès et qui emmène tout public à la lecture. Il s’agit d’ouvrages -comme son nom l’indique – ciblé pour les jeunes adultes, soit à partir de 18 ans, même si la plupart sont classés à partir de 12 ans. Et il n’y a pas de limites, puisque la plupart sont lus par des 20-30 ans.

Ces romans ne sont pas tous niais ou « cul-cul », la plupart ont de vrais messages, de vraies valeurs à transmettre. Tous les thèmes sont abordés et je pense que c’est en partie la raison du succès actuel. L’homosexualité, le féminisme, la maladie, le sexe, la drogue, l’amour, l’amitié, le combat, tout ça sur fond de quête personnelle avec un rythme toujours énergique. La saga « La passe miroir », de Christelle Dabos ose même aborder le sujet de Dieu, pas de limites, on parle de tout, et ça plaît énormément.

Harry Potter en 1997 à lancé la machine, c’est une révélation qui attire autant les ados que les adultes et qui perdure avec le temps. Twilight en 2005 à pris le relais avec les vampires, qui auront connu un regain d’intérêt, même s’il s’essouffle aujourd’hui. Hunger games en 2010, puis Divergente en 2011 sont d’excellents exemples aussi. Le genre fantastique pour jeunes adultes à chamboulé la littérature, le cloisonnement des âges est brisé ! Les ados d’aujourd’hui ne sont plus des « teenagers« , mais bien des « Young Adult ». Ce terme englobe donc, comme je le disais plus tôt, les 12-30 ans.

En 2012, John Green prouve que le réalisme à aussi sa place parmi les jeunes adultes, avec « Nos étoiles contraires », qui aura lui aussi, un franc succès avec son adaptation cinématographique.

Aujourd’hui, même les maisons d’éditions ont succombé et dédié à la « Young Adult » des collections pour leurs lecteurs. Chez Bragelonne, nous avons donc « Castlemore », chez Robert Lafont on retrouve le simple mais efficace « R », chez Hachette il y a « Blackmoon ».

Il faut donc sortir des préjugés, la lecture dite « Young Adult » offre des romans merveilleux, tous très travaillés et très intéressants. Tout le monde a un moment donné peut se reconnaître en lisant ce genre de livres, qu’on ait 15 ou 30 ans ! Les auteurs ont compris la recette du succès et c’est aujourd’hui l’une des catégories littéraires la plus vendue.

Pour finir sur le « Young Adult », j’ai envie de dire, lisez ce qui vous plaît ! On achète un livre parce qu’il nous plaît et non parce que ça fait mieux de lire un ouvrage « plus adulte ». Si lire un roman qui se trouve dans le rayon jeunes adultes vous plaît, ne vous cachez pas, soyez fiers de vous diversifier et n’ayez pas peur du jugement des autres. « Young Adult » ne rime pas avec mauvaise lecture, au contraire !

Comme disait Oscar Wilde :  » Les folies sont les seules choses qu’on ne regrette jamais« .

Que pensez-vous de cet article ? Lisez-vous des romans « Young Adult » ? Quel est votre ressenti ? Dites-moi tout en commentaires !

A très vite,