« Bourbon kid », de Anonyme

bourbon-kid-950771-264-432

this certificate is awarded to

Imaginez que vous décidiez un jour de percer le secret des Dead Hunters, impitoyable confrérie de justiciers sanguinaires installés dans le Cimetière du Diable. Et, pendant que vous y êtes, d’éliminer le serial killer le plus insaisissable de tous les temps : le Bourbon Kid. Peut-être y réfléchiriez-vous à deux fois. Lui, non. Son nom est Caïn. Et c’est avec une allégresse presque contagieuse qu’il va s’atteler à la tâche. On lui souhaite bien du courage.

Genre : Thriller 

Edition : Sonatine 

Date de sortie : 21 septembre 2017

Nombre de pages : 456

Prix : 22€

this certificate is awarded to (1)

Encore une fois, je me suis faite avoir et ai acheté une suite, sans faire attention. Avouez, ça vous arrive aussi, j’en suis certaine ! Mais je n’ai pas pu résister à la couverture qui j’avoue m’a totalement captivée par son aspect sombre. Ce livre fait donc suite à « Le Pape, le Kid, et l’Iroquois« , de l’auteur toujours aussi anonyme. Le fait que ce soit une suite n’enlève en rien la compréhension de l’histoire, c’est comme si c’était en réalité un « One shot ».

Au début, j’ai été un peu perdue, il y a de nombreux personnages, de nombreuses situations racontées et j’ai eu un peu de mal à me plonger pleinement dedans, j’ai d’ailleurs fait plusieurs pauses. Après le chapitre 3 -donc très rapidement, vu que les chapitres sont relativement courts-, le décor est planté, les personnages se révèlent et le rythme devient haletant. L’ambiance générale du livre est Dark, les personnages ne sont pas des gentils, c’est violent, irrévérencieux, atypique, très original et surtout très addictif en fait ! Il y a ce côté très « Sons of Anarchy » que j’ai de suite adoré, ce côté gang des Dead Hunters, leurs actions pas très légales et même dans la caractéristique des personnages il y a une petite ressemblance. On a comme une impression, dès le début, d’être embarqué, de faire partie d’une bande de potes.

J’ai vite savouré, eu peur, beaucoup beaucoup ri et ai été assez surprise par la qualité de ce livre. On retrouve un cocktail d’humour noir, parfois bien gras même, mais qui colle totalement à l’univers du livre ! L’auteur revisite allègrement l’histoire Biblique (les Amish, les Cavaliers de l’Apocalypse, Caïn et Abel, l’évangile de Suzanne, Dieu…). Il y a aussi pas mal de clins d’œil à la pop culture qui font très plaisir à trouver, on voit notamment de quoi l’auteur s’est inspiré pour écrire son roman.

« La beauté est dans l’oeil de celui qui regarde »

Dans ce livre, il y a beaucoup, même énormément de personnages, et si au début ça m’a dérangé un peu, je me suis très vite intéressée et attachée à eux. Plus que d’autres, mais globalement, leurs histoires étaient toutes intéressantes. Le personnage principal, le Bourbon Kid, est en fait bien moins présent que ce que je pensais, car le livre porte quand même son nom. Mais du coup, je trouve que ça rend encore plus plaisants ses moments, parce que c’est un personnage assez dingue et qu’on adore forcément. Il ne craint rien, ni personne, se bat toujours sans peurs, il est badass à souhait, gros dur au langage bien fleuri, mais tendre à la fois, et j’aime ce genre de personnages complexes comme ça.

Immense, très immense coup de cœur pour le personnage de Jasmine ! C’est un personnage ultra féminin, complètement dans l’excès, elle tue et surtout torture de tellement de manières plus loufoques les unes que les autres, elle est drôle, badass et elle m’a tellement faite rire que je la classe dans le top 3 de mes personnages préférés du livre! J’ai aussi eu un coup de cœur pour les personnages de Joey et Bébé, qui sont un couple à la Bonnie and Clyde des temps modernes, ils sont complètement barrés bien que pas assez présents à mon goût.

Bien sur, les méchants ne sont pas en reste, j’aime bien le personnage de Caïn, même si je l’aurai voulu plus vilain encore, plus sanglant. Il est censé être le grand méchant du livre et je trouve qu’il n’est pas assez mis en valeur. Quand aux Cavaliers, c’est dommage là aussi, il y avait du potentiel avec ces personnages et l’auteur n’a pas assez exploité leur côté méchant. Je trouve l’intrigue autour d’eux assez floue et pas aboutie.

Encore une fois, j’ai eu vraiment du mal avec l’épilogue. Je trouve ça tellement dommage que la fin soit si précipitée, on a même pas les réponses de la plus importante des intrigues du livre ! Il y a un FIN (peut-être…) qui laisse penser que nous les auront ces réponses avec une suite, mais je trouve ça quand même vraiment dommage et donne une impression de non achevé.

this certificate is awarded to (2)

Globalement, j’ai vraiment apprécié cette lecture, elle est pleine d’adrénaline, captivante et remplie de surprises, tout ce que j’aime ! Parlons aussi de cette couverture simple mais efficace, qui est dark et totalement représentative de l’ambiance du livre. Je conseille bien sur cette lecture et j’ai d’ailleurs très envie de me procurer le tome précédent, histoire d’en savoir encore plus sur les Dead Hunters et leur parcours ! Ce livre est un concentré de violence, d’intrigues, de barres de rire et de hordes de créatures mystiques, à dévorer sans modération !

NOTE : 7/10

A très vite,

 

Laisser un commentaire