«Darker», de EL James

Après une liaison passionnée qui s’est achevée dans les larmes et les reproches, Christian Grey est incapable d’oublier Anastasia Steele.  Il l’a dans la peau. Décidé à regagner son amour, il s’efforce de réprimer ses désirs les plus troubles et son besoin de tout contrôler pour enfin aimer Ana selon ses conditions. Hélas, son enfance continue de le hanter, d’autant que Christian comprend que Jack Hyde, le patron sournois d’Ana, la veut clairement pour lui seul. Le Dr Flynn, confident et thérapeute de Christian, parviendra-t-il à l’aider à affronter ses démons  ? Ou est-ce que l’amour exclusif d’Elena et l’adoration insensée de son ex-soumise, Leila, finiront par le retenir dans le passé  ? Et si, malgré ses tourments et ses obsessions, Christian réussit à reconquérir Ana, sera-t-il capable de la garder  ?

Genre : littérature érotique

Édition : JC Lattès

Date de sortie : 6 décembre 2017

Nombre de pages : 560

Prix : 17€

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler d’une catégorie livresque qui n’est pas mon domaine de prédilection ! J’ai eu la chance de recevoir ce livre en service presse, mais malheureusement, ça ne marche pas pour moi, j’ai été très déçue de ma lecture. Je ne vais pas dire que j’ai aimé parce que c’est un service presse, ce n’est pas mon genre, je n’ai pas envie de vous mentir et de leur mentir, tout simplement.

De nombreuses choses m’ont gêné dans ce tome 2 de « Cinquante nuances de Grey » du point de vue de Christian, et non, ce ne sont pas les scènes « torrides« . Alors oui, comme le titre l’indique, ce tome est plus sombre, plus tourmenté, malsain. Tout ce tome est donc axé sur le lourd passé de Christian. Après la fin du tome précédent, je n’avais qu’une hâte, c’était qu’on découvre plus en profondeur ce personnage sombre, savoir ce qui le tourmentait et les raisons qui font qu’il est comme ça à présent. Et bien malheureusement, première déception sur une longue liste à venir. On apprend rien de plus que ce qu’il a déjà confessé à Ana dans la trilogie de base, rien, nada ! Il y a pourtant les scènes chez son psy qui auraient pu être révélatrices, mais même pas ! L’auteure n’a pas assez exploité ce passé qui pourrait être si bien travaillé pourtant…

Avoir le point de vue de Christian m’a autant plu que déçue au final, j’ai aimé connaître ses sentiments, ses doutes et ses peurs, mais j’ai aussi détesté de voir à quel point il est pénible ! Il se plaint tout le temps ! Il est présenté depuis le début comme un homme puissant, sur de lui, maître de toutes situations, mais au final il apparaît tout le contraire à partir de ce tome et je trouve ça vraiment bête. Comme pour la trilogie de base, après plus de la moitié du tome 2, je décroche.

Qu’il est du cœur oui, au final on s’en doute et on aime ça, mais je regrette vraiment le Christian du début, on en a plus aucune trace. Cependant, son questionnement permanent sur le bien et le mal, son envie de bien faire avec Ana le rendent presque touchant et attachant. Je ne pensais pas dire ça de ce personnage un jour, mais avec son point de vue, on voit une autre facette de lui.

« Elle apporte de l’humour, du piment, de l’énergie et de l’amour à mon existence monochrome. Je ne savais pas à quel point j’étais seul avant de la rencontrer. »

Parlons maintenant de Ana. Dans la trilogie de base elle m’avait vraiment, mais vraiment insuportée tant elle était naïve, un peu nian-nian. Mais avec ce tome du point de vue de Christian, bizarrement elle apparaît plus forte, plus sûre d’elle et ça fait vraiment plaisir, j’ai l’impression que c’est même un tout autre personnage.

Le dernier, et pas des moindres, point négatif que je peux donner à ce livre, c’est que j’ai eu l’impression tout au long de ma lecture de lire la plume d’une autre auteure! Je n’ai pas retrouvé la plume de E L James, me demandant même parfois si c’est elle qui avait écrit ce spin-off ! Il y a des incohérences par rapport à la saga de base, bref, j’ai trouvé ça étrange.

Malgré ce copié collé de la première version sans grand intérêt, car au final on en apprend pas plus, j’ai passé un bon moment, même si on connaît l’histoire on se laisse finalement embarquer et c’est un bon moment lecture. Les passages de sa relation pro avec Andrea m’ont fait sourire en revanche, c’était agréable à trouver, sachant que Grey n’est pas le roi de la rigolade ! C’est plutôt intéressant de découvrir le point de vue d’un homme sous la plume d’une femme, surtout pour les scènes intimes, qui sont écrites avec justesse. Je n’attends pas la suite avec grande impatience, mais je pense la lire tout de même car ce sera- j’espère– le dernier tome de cet univers « Cinquante nuances », qu’il ne faut pas exploiter encore plus, au risque d’un dégoût. Je tiens à m’excuser auprès des personnes qui ont adoré ce livre, ne m’en voulez pas ! 😅

Avez-vous lu ce spin-off ou la trilogie de base ? Dites-moi tout en commentaires !

Lecture conseillée à un public averti car elle contient des scènes explicites.

NOTE : 4/10

2 commentaires

  1. Je n’ai lu que 1er livre (50 nuances de grey) et le début du deuxième, j’ai abandonné car lire des scènes de sexe toutes les 2 pages n’a aucun interêt…vers la fin du 1er je sautais tt les pages de sexe. La fin du 1er m’avait plus, mais j’ai vite déchanté dans les 10 première page du 2ème et j’ai arrêté.
    J’ai vu le 1er film (rien à voir avec le livre lol). J’attends que le 3ème sorte pour tout me faire.

    1. Je suis d’accord, trop de scènes de sexe, qui en plus se ressemblent toutes au final 😒 Le film c’est fou comme il n’a rien à voir ! Rien que l’acteur qui fait Christian déjà 😂

Laisser un commentaire