« Phobos », l’ensemble de la saga, de Victor Dixen

img_0023

 

phobos,-tome-1---les--phemeres-640387-264-432

this certificate is awarded to

Six prétendantes. Six prétendants. Six minutes pour se rencontrer. L’éternité pour s’aimer. Ils veulent marquer l’histoire avec un grand H. Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’oeil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’emission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars. Elle veut trouver l’amour avec un grand A. Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour… Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.

Edition : Collection R

Genre : Science-fiction

Date de sortie : 11 juin 2015

Nombre de pages : 448

Prix : 17,90€

this certificate is awarded to (1)

Avant de commencer, je tiens à vous dire que cette saga est définitivement ma préférée entre toutes, et croyez-moi j’en ai lu pas mal déjà. C’est un coup de cœur magistral pour moi. J’ai promis de ne pas trop en révéler et je garantis donc cet article SANS SPOIL ! Je vais vous parler de chaque tome et finir par un bilan global de la saga, c’est parti !

Phobos est LA saga que l’on m’a le plus conseillé de lire sur Instagram et j’ai bien fait de suivre les conseils pour une fois. Je me demande même comment j’ai pu ne pas lire cette saga avant, mais mieux vaut tard que jamais, non ? Alors je suis honnête, vous le savez, je ne vais pas cacher que quand j’ai vu qu’il s’agissait d’un speed-dating se déroulant dans l’espace, avec des ados, j’ai pris peur et j’ai hésité. Cependant, je n’avais encore jamais lu quelque chose qui se déroule dans l’espace et j’étais assez intriguée, c’est un univers que je ne connais absolument pas. Le sujet de la télé-réalité, le speed-dating pour former des couples et peupler Mars me semblait assez étrange, mais ça en fait une intrigue de base tellement bonne au final !

J’ai décidé en premier lieu de me prendre un extrait sur iBooks et ça a été un accrochage immédiat, il a fallu que je fonce me procurer le format papier très vite pour me plonger entièrement dedans. Avant de parler un peu plus en profondeur de l’histoire en elle-même, parlons de l’auteur de cette saga, Victor Dixen. J’ai de suite aimé le style fluide, décomposé, facile à lire et varié de son écriture. Même quand il emploi des termes un peu compliqués, il utilise une large palette de vocabulaire pour que ça devienne compréhensible. Il déborde littéralement d’idées, trouve toujours une nouvelle idée géniale à exploiter et c’est ça qui fait que ça ne s’essouffle jamais, que c’est constamment haletant. Victor Dixen écrit avec passion, on sent que l’espace en général, la conquête de Mars le fascine et il nous embarque avec lui à travers ses lignes.

« Rêve comme si tu vivais pour toujours, vis comme si tu allais mourir aujourd’hui »

Dans ce premier tome, l’action démarre assez rapidement, on entre vite dans le vif du sujet, il n’y a pas de longueurs pour présenter les personnages et c’est vraiment plaisant. On se retrouve très vite à faire nos pronostics sur les potentiels couples et on va de surprises en surprises au fil des pages. Les personnages se révèlent, on apprend à les connaître. Car le vrai atout de cette saga, ce sont les personnages ! Ils sont tellement différents, atypiques avec leur petits défauts propres à chacun qui font ce qu’ils sont.

Il y a donc le personnage principal de cette histoire, Léonor, qui est selon moi, le personnage parfait. Elle est forte, combattante, bestiale quand il le faut, mais fragile à la fois et toujours prête à tout pour aider les autres. Son personnage est intéressant dès le début. Un autre personnage que j’ai vraiment aimé dès ce tome 1 (après Marcus of course), c’est Serena, et oui ! Ne m’en voulez pas, je vous explique. C’est le vilain par excellence, c’est un personnage paradoxal, manipulatrice, ambitieuse envers et contre tous. Elle nous manipule tout autant que les pionniers et c’est très rageant. Elle parvient toujours à me surprendre perso, je me dis qu’elle ne va pas aller si loin, mais si et j’ai vraiment aimé ça.

L’histoire avance très vite parce qu’on est emballé et on ne se rend pas compte que la fin est proche, surtout que l’on se trouve face à un cliffhanger de dingue qui donne juste envie de lire la suite.

 

 

CVT_Phobos-T2_2317

this certificate is awarded to

Reprise de la chaîne Genesis dans 3 secondes… 2 secondes… 1 seconde… Ils croyaient maîtriser leur destin. Ils sont les douze pionniers du programme Genesis. Ils pensaient avoir tiré un trait sur leur vie d’avant pour devenir les héros de la plus fabuleuse des odyssées. En réalité, ils sont les victimes de la plus cruelle des machinations. Elle croyait maîtriser ses sentiments. Sur Mars, Léonor espérait trouver la gloire et, pourquoi pas, l’amour. Elle pensait pouvoir ouvrir son coeur sans danger. En réalité, elle a ouvert la boîte de Pandore du passé. Même si les souvenirs tournent au supplice, il est trop tard pour oublier.

Date de sortie : 19 novembre 2015

Nombre de pages : 496

Prix : 17,90€

this certificate is awarded to (1)

Le lendemain de ma fin de lecture du tome 1, je suis allée en vitesse me procurer le tome 2 de toute urgence. On retrouve donc nos pionniers face à leur destin, face aux choix qu’ils doivent faire après la grosse révélation de la fin du tome précédent. Les couples sont formés, ils évoluent et s’en sortent tant bien que mal. Ils s’allient, se déchirent et nous offrent de merveilleux moments remplis d’action et de révélations. Plusieurs intrigues viennent s’ajouter, les points de vue de d’autres personnages apparaissent, basculant de la Terre à Mars et inversement. J’aime ce contraste entre les deux, il y a autant d’action sur les deux planètes et on a pas du tout le temps de s’ennuyer.

« Tu es une étoile Léonor, une géante rouge ; mais moi je suis un trou noir, et les trous noirs dévorent les étoiles qui s’approchent trop près d’eux. Je risque d’engloutir ta lumière dans ma nuit. »

Ce tome est surprenant, il est aussi addictif que le premier, il a un rythme fou et l’auteur sait où il veut emmener son lecteur. Comme dans le tome 1, Victor Dixen nous laisse avec une intrigue folle à la fin, pire que dans le tome précédent je trouve. Cette fin… mon Dieu cette fin, j’ai cru ne pas m’en remettre !

Je ne vais pas en dire plus sur ce tome, car je ne souhaite pas vous spoiler et vous laisser découvrir pleinement cette histoire. Passons donc au tome 3, où j’ai un peu plus de choses à dire.

 

phobos,-tome-3-846037-264-432

this certificate is awarded to

Fin du programme Genesis dans 1 mois… 1 jour… 1 heure… Ils sont prêts à mentir pour sauver leur peau. Ils sont les douze naufragés de Mars. Ils sont aussi les complices d’un effroyable mensonge. Les spectateurs se passionnent pour leur plan de sauvetage, sans se douter du danger sans précédent qui menace la Terre. Elle est prête à mourir pour sauver le monde. Au risque de sa vie, Léonor est déterminée à faire éclater la vérité. Mais en est-il encore temps ? Même si le compte à rebours expire, il est trop tard pour renoncer.

Date de sortie : 24 novembre 2016

Nombre de pages : 624

Prix : 18,90€

this certificate is awarded to (1)

On quitte le tome 3 avec une scène qui m’a brisé le cœur, vraiment. La suite des événements, la bonne première partie du livre, est assez troublante et surtout très stressante et triste ! Je n’ai jamais été dans un tel état pour un livre et c’était perturbant.

On découvre plus en profondeur les personnages car tous sont face à un choix qui va changer leur vies à jamais, leur façon de voir la vie et la façon dont ils ont envie de mener celle-ci. Chacun est loin d’avoir encore révélé la totalité de leur personnalité et c’est intéressant d’en découvrir certains sous un nouvel angle.

Personne n’est donc à l’abri (oh non personne 😭), même ceux que l’on pensaient intouchables. Pour rester dans les personnages, je voudrais parler de Harmony, que j’ai jusque là trouvé un peu effacée, je trouvais son personnage en retrait et c’est dommage. MAIS, dans ce tome, l’auteur a exploité un peu plus son personnage, on découvre alors une femme plus forte, qui gagne incontestablement en assurance et nous offre de vrais bons moments d’adrénaline et de révélations !

« Ce monde est plein de déceptions pour ceux qui veulent seulement rêver »

Dans ce 3ème tome, et pour la première fois, j’ai trouvé que vers le milieu il y avait quelques longueurs, mais rassurez-vous, ça ne dure pas !

Je me répète peut-être sur ce point, mais LA FIN !!! Encore une fois, au moment le plus intense on arrive à la fin du livre et c’est tellement, mais tellement frustrant! Cependant, ça donne un avant-goût du 4ème et dernier tome.

 

phobos,-tome-4---horizons-988223-264-432

Lancement des chaînes des pionniers dans 3 secondes… 2 secondes… 1 seconde… Ils peinent à reprendre leurs marques. Ils sont les rescapés du programme Genesis. Exilés sur Mars, ils ont traversé un désert de solitude. De retour sur Terre, ils sont emportés par un tourbillon de célébrité. Elle peine à reprendre son souffle. Obsédée par des questions sans réponses, Léonor refuse les honneurs et les caméras. Le danger planant sur la planète bleue est-il vaincu pour toujours ? Les secrets hantant la planète rouge sont-ils enfouis à jamais ? Et si, d’un bout à l’autre du système solaire, tout pouvait basculer à nouveau ? Même si l’angoisse mène au bord de l’asphyxie, il est trop tôt pour respirer.

Date de sortie : 23 novembre 2017

Nombre de pages : 656

Prix : 18,90€

Ce tome, j’aurai pris tout mon temps (dans la limite du possible), pour le lire, même si c’était dur. Je me suis imposée un nombre de pages et de chapitres par jour, sinon je l’aurai dévoré bien trop vite. Encore une fois, je n’ai pas du tout été déçue, loin de là.

Phobos4 est plus sombre, plus psychologique car on en apprend vraiment beaucoup sur le passé de Léonor, ainsi que sa vie sur Terre au retour de Mars. Ça donne un nouveau ton à l’histoire, les personnages sont devenus bien plus matures à cause (grâce?) à leurs expériences sur la planète rouge.

« Je comprends qu’on doit tous mourir un jour. Je comprends que notre plus grande liberté, c’est d’écrire nous même les dernières phrases. C’est l’une des plus belles leçons que Marcus m’a apprises »

Honnêtement, j’ai eu peur que l’auteur se perde un peu avec tous les tableaux narratifs qu’il présente ; l’espace, Mars, la Terre, les pays, les réseaux sociaux… Mais Victor Dixen à encore une fois su gérer d’une main de maître son histoire, sachant exactement où il voulait aller. Ces nombreux revers narratifs offrent une diversité plutôt plaisante, des précisions et de l’approfondissement.

C’est rempli tout au long du livre d’action, de révélations, de complots, tout s’enchaîne dans une dynamique folle. L’auteur à su apporter une critique de la société assez intéressante à travers sa plume et de manière très intelligente, totalement dans l’ère du temps. Il met en avant l’argent facile, le réchauffement climatique, les complots politiques, les migrants… Il manquait cruellement un personnage tout au long de ce tome, j’ai parfois eu espoir, mais l’auteur sait faire languir son lecteur et c’est tout simplement atroce !

Je me suis vraiment demandée comment l’auteur allait conclure cette saga parfaite, j’anticipais un prologue trop bref et rapide, MAIS NON ! Il a su conclure avec justesse et logique, nous offrant un merveilleux moment plein d’émotion, à la hauteur de l’ensemble de la saga.

this certificate is awarded to (2)

C’est officiel, je nourris un amour inconditionnel immodéré pour cette saga, elle est définitivement ma préféré, je n’ai plus de doutes là-dessus ! C’est une vraie montagne russe d’émotions, je suis passée par tous les états possibles et imaginables. Il y a une telle réalité dans cette saga, on sent clairement la passion de l’auteur, il met son cœur dans ses mots et ça se ressent. Il a su créer un univers riche, atypique avec des personnages hauts en couleurs, bien travaillés, touchants et attachants surtout. L’espace a toujours été quelque chose que je refusais de trouver dans un livre car j’ai toujours pensé que ça ne m’intéresserai pas, mais avec Phobos, j’ai revu totalement mon jugement.

Que dire pour vous donner encore plus envie de lire ces 4 livres ? Je dirai simplement qu’il ne faut pas s’arrêter au fait que ça se déroule dans l’espace, ni l’aspect speed-dating ou télé-réalité, car au contraire, c’est ce qui donne bonne matière à l’histoire et l’auteur à su traiter ça de manière intelligente et utile à son histoire. Cette saga est remplie d’action, de rebondissements en tout genre, d’évolution de personnages, de remise en question.

J’ai juste envie de finir cet article en adressant un immense merci à Victor Dixen pour m’avoir fait voyager et adorer l’univers spatial que je vois bien différemment maintenant.

Je n’ai pas encore lu le tome « Origines« , car je garde encore une petite part de mystère, mais je compte le lire très vite, quand la saga commencera à me manquer !

J’espère de tout cœur que cet article vous aura plu, moi j’ai adoré l’écrire, j’y ai vraiment mis autant de cœur que dans ma lecture. J’ai essayé le plus possible d’écrire en respectant le « No spoil », et sachez que ça a été un exercice plutôt difficile car j’aime parler de Phobos et j’ai envie de vous donner plein d’infos pour vous donner envie de lire. Alors si jamais vous voulez en parler, n’hésitez pas !

A très vite,

10 commentaires

    1. Oh tu vas voir le dernier est tout aussi génial !! 😍 Je pense le lire prochainement mais c’est pas ma priorité pour le moment 🙂

  1. J’étais assez dubitative en lisant le résumé mais tu en parles tellement bien que tu as éveillé mon intérêt. Je pense l’ajouter à ma liste de livres pour 2018 🙂 Merci

    1. Merci à toi pour ton passage ! 😘 Ah moi je ne l’ai pas encore lu Origines 🙂 Je suis d’accord, cet auteur est fou, il a des idées de génie et ça en fait une saga tellement mais tellement réussie 💜

    1. Cette saga est juste géniale.. je plaçais pas beaucoup d’espoir mais finalement ça a été un vrai coup de cœur !
      Le tome 4 j’avais peur aussi des longueurs, mais avec tous les sujets qu’il aborde et les rebondissements c’est pas long du tout 😉

Laisser un commentaire