« Six of crows T2 : la cité corrompue », de Leigh Bardugo

IMG-0468

this certificate is awarded to

Revenus diminués du Palais de Glace, Kaz, Inej, Nina, Matthias, Jesper et Wylan doivent de nouveau se battre pour leur survie. Alors que la menace du Jurda parem pèse plus que jamais sur Ketterdam, le jeune homme et son équipe, doublés par Jan Van Eck ; trahis par les leurs, pourchassés par tous les gangs du Barrel, se retrouvent sans ressources ni alliés. Ketterdam devient alors le théâtre de leur plan le plus audacieux : prises d’otages, spéculations crapuleuses, cambriolages, enchères truquées, tortures et menaces en tout genre… Pour Kaz et son gang, la liberté à un prix, et pourrait bien leur coûter la vie.

Genre : fantastique

Edition : Milan

Date de sortie : 24 mai 2017

Nombre de pages : 672

Prix : 18,90€

this certificate is awarded to (1)

« On ne gagne pas en jouant une seule partie à la fois. »

J’avais adoré le premier tome, même bien plus que ça, malgré les quelques petites longueurs du début, le temps de caler l’histoire, et j’attendais donc beaucoup de ce deuxième et dernier tome. Je peux le dire, j’ai pas été déçue, j’ai même encore plus aimé ce deuxième tome que le premier ! L’univers été déjà plutôt sombre, mais là, il l’est encore plus, chaque personnage à une grosse part d’ombre accentuée après les récents événements. Globalement, ce qui ressort le plus de ce tome, c’est la vengeance. Tout le long, ça donne une vraie intensité à la lecture, on a envie de voir jusqu’où ils sont prêts à aller et on est à 100% dans notre lecture ! L’auteur sait clairement, encore une fois, comment tenir en haleine ses lecteurs, passant d’un point de vue d’un personnage à un autre en nous offrant des scènes incroyables.

« Avant que tu termines ta phrase, réfléchis bien à ce qu’une promesse de ma part coûte et à ce que tu es prêt à payer. »

L’histoire se déroule une semaine après la fin des événements au Palais de Glace et on entre vite dans le vif du sujet, Leigh Bardugo ne nous fait pas languir quant au sort d’Inej. Je trouve que tout est abordé dans ce tome, le jurda parem, les réponses que l’on attendait, les histoires entre les personnages… Toutes nos attentes sont comblées. C’est écrit avec justesse ; les personnages, les intrigues, les actions, les révélations…

L’univers sombre est ce que je préfère dans cette saga, c’est complexe. Même si les personnages n’ont rien de gentils, ils sont à eux 6 les pires criminels du Barrel, on s’attache clairement et profondément à eux. Leurs différences, leurs particularités font qu’on les apprécient. Personnellement, le fait qu’ils ne soient pas des gentils me convient parfaitement, c’est d’ailleurs une des choses que j’aime le plus dans cette saga. Ça change des personnages classiques qui veulent constamment faire le bien.

Dans cette duologie, le plus gros point fort, ce sont les personnages ! Ils sont tous excellents et tellement bien travaillés. Le meilleur de tous bien entendu c’est Kaz. J’ai dès le premier tome adoré ce personnage complexe et très troublant. Je me suis vite attachée à lui, et ça n’a absolument pas changé dans « La cité corrompue ». Il est encore plus froid et distant, rien ne semble l’atteindre et il est prêt à tout par vengeance et on le comprend, quand on en sait un peu plus sur son passé lugubre. « Dirtyhands » m’aura encore une fois régalée dans ce tome donc. Mon autre personnage coup de cœur de cette saga, c’est Inej. Elle est tellement forte, admirable… Il lui en arrive pas mal, elle souffre mais se relève toujours et m’impressionne personnellement. Son duo avec Kaz est fort, beau, inattendu et surtout très frustrant.

« Je serai venu te libérer. Je serai venu et si je n’avais pas pu marcher, j’aurai rampé pour toi. Et même si tu avais été totalement brisée, on aurait continué de se battre ensemble. »

Autant, dans le tome 1 j’ai eu du mal avec Wylan, dans celui-ci, je l’ai en quelque sorte redécouvert et j’ai appris à l’apprécier un peu plus. Il m’a touchée, tout simplement par sa fragilité et sa force combinées. Il est plus mature et sûr de lui. Quant à Nina, je l’aime toujours autant, elle me fait rire, son duo/couple avec Matthias est toujours aussi hilarant et touchant. Dans ce tome on l’a découvre sous une autre facette, plus sombre, mois sûre d’elle. J’ai aimé trouver ce changement chez Nina, qui à toujours l’air tellement sûre d’elle, elle nous laisse voir ses faiblesses.

Toute cette bande va clairement me manquer, Kaz et son gang m’ont embarqué avec eux tout au long de leurs aventures folles, risquées, déjantées, mais tellement cool !

this certificate is awarded to (2)

Je suis tombée amoureuse de cette saga et surtout de la plume de Leigh Bardugo, elle a su créer un univers riche en détails, fascinant et bluffant. J’ai fermé le livre avec peine, en en voulant toujours plus, mais comme les Dregs le disent : « Pas de sanglots, pas de tombeaux ».  Je conseille vraiment cette saga, tous les codes pour passer un bon moment sont là et je pense me replonger dans « Six of crows » avec une relecture assez rapidement.

NOTE : 10/10 

A très vite,

4 commentaires

Laisser un commentaire