«The folk of air T1 ; The cruel prince», de Holly Black

Résumé :

Un terrible matin, Jude et ses sœurs voient leurs parents se faire tuer devant elles. Le redoutable assassin enlève les trois filles et les emmènent dans le monde des faes, où Jude est installée à la court royale. Moquée et tourmentée pour être simplement mortelle, Jude réalise très tôt que pour survivre dans ce traître, dangereux, nouveau monde, elle doit être aussi intelligente, rusée, trompeuse que les faes eux-mêmes. Mais l’escalier menant au pouvoir est plein d’ombres et de trahison. Le plus menaçant, c’est l’exaspérant et charismatique Prince Cardan. Jude devra être la plus prudente possible.

Genre : fantasy

Édition : Hot key Books

Date de sortie : 2 janvier 2018

Nombre de pages : 384

Prix : 7£

(Ce livre n’est disponible qu’en VO pour le moment, je n’ai aucune idée de la date de sa sortie Française).


Mon avis :

Il y a très, très longtemps que je n’avais pas été aussi excitée par une lecture en VO. Vous savez, le genre de lectures qui vous font acheter un livre en VO parce que vous ne pouvez pas attendre sa sortie Française ? The cruel prince est de ceux-là. Quand j’en ai entendu parler sur Instagram, lu le résumé, je l’ai immédiatement voulu ! Je suis passée par tellement d’émotions en lisant ce premier tome, j’ai été littéralement embarquée dans ce monde des faes, et j’ai tout simplement adoré, plus qu’adoré même !

L’univers qu’à crée Holly Black, l’auteure, est spectaculaire et riche, de par sa froideur, sa description simple mais subtile et parfaite ! Alors, j’ai lu pas mal de livres dans ma petite vie de lectrice ayant pour thème les faes, MAIS ça ne valait pas The cruel prince ! Ça partait vite dans tous les sens, créant des êtres too much. Mais là, l’auteure nous offre des faes bien différents, froids, manipulateurs,pervers, assoiffés de pouvoir et de toute forme de violence. J’étais captivée par tant de manigances et rebondissements.

« Your only hope is to throw yourself on my mercy in front of evreyone. Do it, or I will keep on hurting you until there is nothing left to hurt. »

L’intrigue est super bien ficellé, tout tourne autour de Jude. On suit son évolution et son implication dans ce monde qui n’était pas destinée à être le sien. Tout est une question de politique dans cet univers, c’est un jeu de pouvoir qui m’a vraiment fait pensé à Game of thrones. On réussit toujours un peu à imaginer la suite de l’histoire, mais l’auteure parvient quand même à nous surprendre et à créer la surprise. Elle approfondit son histoire au fil des pages, créait quelque chose de sombre à l’intrigue folle.

Mais surtout, il faut qu’on parle des personnages oh combien réussis ! Holly Black a quand même réussit à me faire apprécier un personnage meurtrier, celui de Madoc, qui tue les parents de Jude,mais qui devient un père pour elle ! Les relations entre les différents personnages de cette histoire sont étranges, parfois malsaines, mais ça apporte une vraie profondeur et noirceur à ce livre.

« Father, I am what you made me. I’ve become your daughter after all. »

Parlons de Jude, personnage principal de ce premier tome, elle est tout simplement géniale ! Je ne sais pas comment définir ce personnage autrement parce que mon Dieu, ce que je l’adore ! Elle commence par être un souffre douleur qui fait un peu mal au cœur à une fille forte, sans pitié, qui rend coup pour coup, et ça, ça fait vraiment plaisir. Enfin une histoire impliquant des faes, où l’héroïne n’est pas en amour devant ces créatures. Là, Jude les méprisent et est aussi, voir plus, sournoise qu’eux, c’est un régal. Elle va tout faire pour se faire accepter, et pour ça elle va faire des choses affreuses, qu’elle et même moi on ne pense pas possible. Ce personnage évolue avec brio, elle passe par des moments terribles, mais n’en sort que plus forte et mon amour pour elle grandit que plus au fil des pages.

Il faut obviously parler de Cardan, le cruel prince en question ! Ce que j’ai pu aimer ce personnage !! Je l’ai cependant tout autant détesté parce qu’il est manipulateur, hautain et méchant, tout simplement. Mais au fil des pages, on lui découvre une facette bien différente, il a aussi son côté sombre et j’ai aimé voir plusieurs aspects de ce personnage mystérieux. Il est malin, essentiel à l’histoire et je l’adore, c’est tout ! Sa relation de haine avec Jude est si bien menée, c’est haletant, on attends plus que des scènes les impliquant tous les deux. Est-ce qu’il fait partie de mes bookboyfriends ? Of course ! Il se tient tout près de Kaz Brekker, de Six of crows.

Il n’y a pas de romance niaise, même pas de romance du tout en fait et ça fait plaisir, parce que l’histoire ne tourne pas autour de ça, il s’agit de bien plus que ça. Ce qui est mis en avant, c’est l’évolution de Jude dans ce monde cruel et tout ce qu’elle est prête à faire pour s’y intégrer,contournant tous les sales coups.

Pour finir sur ce livre, parce qu’il faut que je conclues, même si j’aurai encore beaucoup à dire tant ce livre est génial, je dirai qu’il fait partie de ces livres qu’il faut lire absolument. C’est une véritable pépite du début à la fin, c’est haletant, un vrai page-turner. Je suis passée par des montagnes russes d’émotions, et dans la dernière partie du livre, dans les derniers chapitres, j’avais le souffle coupé ! L’intrigue s’est complètement retournée, nous offrant un final au sommet, qu’on est loin d’imaginer.

Je n’ai qu’une chose à vous dire, foncez lire ce premier tome !

Avez-vous lu ce livre où voulez-vous le lire si ce n’est pas fait ?

NOTE : 10/10 (gros coup de cœur)

À très vite,

Gaëlle ❤️

4 commentaires

    1. Ah super !! 😍 Oui c’est dommage :/ je ne sais pas du tout quand il va paraître en France ! Mais après en VO ça permet de vraiment se rendre compte du style de l’auteure 😉

Laisser un commentaire