Saga «Un palais d’épines et de roses», de Sarah J.Maas


Tome 1, un palais d’épines et de roses :

En chassant dans les bois enneigés, Feyre voulait seulement nourrir sa famille. Mais elle a commis l’irréparable en tuant un Fae, et la voici emmenée de force à Prythian, royaume des immortels. Là-bas, pourtant, sa prison est un palais magnifique et son geôlier n’a rien d’un monstre. Tamlin, un Grand Seigneur Fae, la traite comme une princesse. Et quel est ce mal qui ronge le royaume et risque de s’étendre à celui des mortels ? A l’évidence, Feyre n’est pas une simple prisonnière. Mais comment une jeune humaine d’origine aussi modeste pourrait-elle venir en aide à de si puissants seigneurs ? Sa liberté, en tout cas, semble être à ce prix.

Genre : Fantasy

Edition : La Martinière

Date de sortie : 9 février 2017

Nombre de pages : 528

Prix : 18,90€


Je tiens à vous prévenir de suite, cet article va très certainement être plus long que les autres, parce que c’est un coup de cœur incroyable. J’ai envie de vous en dire beaucoup mais je ne sais pas par où commencer pour exprimer mon ressenti et c’est pourquoi mon article aura mis tant de temps à arriver. C’est là qu’on se rend compte à quel point c’est compliqué de parler d’un coup de cœur.

J’ai mis un certain moment avant de craquer pour « un palais d’épines et de roses », parce qu’il fait parti de ces livres qu’on voyait partout sur Instagram et dont les avis étaient tous tellement bons que j’ai eu peur d’être déçue, oui, mon raisonnement est étrange. J’ai beaucoup lu aussi que c’était « La belle et la bête » revisité, donc j’hésitais. Puis j’ai quand même fini par craquer, parce que je ne peux pas passer à côté d’une saga ayant pour sujet les faes, j’adore ça depuis toujours, ils sont source de tellement de possibilités ! L’univers est totalement ce que j’aime, j’ai donc pas eu de mal à me plonger dedans et je dois dire qu’il est parfaitement maîtrisé par l’auteure.

« Réjouissez vous de posséder ce cœur humain, Feyre, répondit-il enfin. Et plaignez ceux qui ne ressentent rien. »

L’auteure, parlons-en ! Sarah J.Maas est une Queen dans le genre fae, elle a écrit avant ACOTAR (A Court Of Thorns And Roses en VO, c’est plus simple) une autre saga, que je n’ai pas encore lue, mais je compte y remédier assez rapidement. Elle a cette façon d’écrire qui rend le tout immédiatement addictif, elle nous sort un rebondissement explosif quand on ne s’y attend pas et c’est fascinant, ça pousse à tourner les pages.

L’histoire, de base n’est pas folichonne, elle n’a rien de jamais vu et c’est aussi ce qui m’a certainement faite hésiter avant de me lancer. Mais franchement elle vaut le coup parce qu’elle se démarque des autres histoires faes. Malgré un début un peu long, mais il faut mettre en place l’histoire, ainsi que l’univers et c’est souvent long avec ce genre de thème. Les premières pages sont donc un peu longues, mais au final, l’action arrive assez rapidement et nous fait oublier ces petits passages mous du début et on pardonne largement à l’auteure vue la suite !

J’ai adoré le côté romance de cette saga, j’avais peur qu’elle soit trop présente, mais pas du tout, c’est même tout le contraire, elle est là, sans être pesante et nous fait fondre, tout simplement.

« Je t’aime, chuchota-t-il. Je t’aime avec tes épines et tout le reste. »

LE gros point positif de ce premier tome, de cette saga même je peux dire, c’est les personnages. Ils sont tous si différents et bien travaillés avec des traits de caractère bien différents. Il y en a qu’on adore, pour qui on est pris de compassion, ou même qu’on déteste ! Bref, dans ce premier tome il y a déjà une multitude de personnages, bien définis et ils sont attachants, enfin, presque tous. L’auteure leur donne une force et une faiblesse qui les rends tous très réalistes.

Feyre, l’héroïne de cette saga est un personnage avec lequel j’ai eu un peu de mal au début, dans les premiers chapitres parce que je l’ai trouvée trop insensible, fermée et ça m’a un peu dérangée. A croire que c’est elle qui n’est pas humaine. Mais tout ça s’arrange au fil des pages et j’ai fini par m’identifier et m’attacher à elle, surtout dans la dernière partie, où elle fait preuve d’un courage incroyable ! Au final, elle peut se montrer immature, mais elle force le courage et le respect. Elle est l’anti-héroïne que j’adore, elle chasse, elle déteste les robes et les mondanités, elle a la langue bien pendue… bref, elle est une badass comme je les aiment.

Deuxième personnage principal de ce tome, c’est Tamlin, High lord de la cour du printemps. J’ai essayé de ne pas m’attacher à lui, mais rien à faire, je me suis attachée à fond. Il faut dire que sa gentillesse, sa malchance et son physique font qu’on est OBLIGÉS de s’attacher à lui, tout comme Feyre. Il a vraiment un sale caractère, son espèce y est pour beaucoup mais il est si adorable.

Amarantha est une méchante que j’ai vraiment adoré détester, c’est une antagoniste qui n’hésite pas à faire d’horribles choses à ceux et celles qui se mettent en travers de son chemin, elle est impitoyable et apporte un vrai regain d’énergie dans la dernière partie du livre. C’est également dans cette partie qu’on va rencontrer Rhysand, high lord de la cour de la nuit, personnage plein de mystère et de qui on ne sait pas vraiment quoi penser au début. On hésite entre le gros con de base et le méchant mais qui a un bon fond. Mais au final, on le déteste. Il se complaît dans la suffisance et on a juste envie de lui donner des claques. Le SEUL personnage que je n’ai pas trop aimé dans ce premier tome, c’est Lucien. Malgré sa gentillesse et la bonne énergie qu’il amène, ainsi qu’une touche amicale, j’ai eu du mal avec lui, parce que je n’ai pas su le cerner.

Les derniers chapitres m’ont totalement happée, impossible de m’arrêter de lire. Jusqu’au bout j’ai été étonnée, la fin est légère et prometteuse pour le tome 2. On a le droit à une fin qui conclut parfaitement les péripéties folles de Feyre et on a très envie de lire la suite, ce que je n’ai pas tardé à faire.

NOTE : 9/10


Tome 2, un palais de colère et de brume : 

Feyre a survécu aux défis d’Amarantha.Elle est devenue une Fae, créature immortelle, et a hérité de pouvoirs qu’elle ne maîtrise pas. Mais son cœur est resté celui d’une humaine, et elle ne peut effacer ce qu’elle a dû commettre pour sauver Tamlin et la Cour du Printemps… Elle ne peut non plus oublier qu’elle a conclu un marché avec Rhysand, le redoutable Grand Seigneur de la Cour de la Nuit. Une semaine par mois, elle doit séjourner à ses côtés, dans son palais. Et si elle est d’abord réticente, elle va découvrir qu’il est loin d’être le Fae cruel et manipulateur qu’elle pensait connaître. Et, à ses côtés, elle va apprendre à dompter ses pouvoirs d’immortelle. Et douter de ce qu’elle ressent pour Tamlin… Mais au-delà de la Cour de la Nuit, une menace se profile à l’horizon. Car les desseins du roi d’Hybern pourrait bien ébranler tout le royaume des immortels…

Genre : fantasy

Edition : La martinière

Date de sortie : 8 février 2018

Nombre de pages : 720

Prix : 21,90€


Des 3 tomes sortis pour le moment, ce tome 2 est vraiment celui que j’ai préféré, j’ai eu un coup de cœur ÉNORME. Trouver les mots justes pour définir mon amour pour ce tome va être très très dur.

L’intensité est tellement plus forte, tout change dans ce tome, à commencé par l’ambiance qui est plus sombre, mais plus belle aussi à la fois. Mon coeur s’est totalement ramoli, brisé aussi.

On entame ce tome quelques temps après les événements sous la Montagne, 3 mois pour être exacte, et les choses changent assez rapidement. Cette lecture de deuxième tome fut très étonnante, je ne m’attendais pas à un tel retournement de situation dès le début. C’est plutôt rare d’ailleurs qu’un tome 2 soit d’une si excellente qualité, ils sont généralement en dessous et servent plus de transition.

L’histoire est encore plus prenante, dès les premières pages, il y a plus de suspens, d’action, de sentiments plus profonds… bref, un vrai bonheur à lire.

J’ai adoré découvrir Velaris, qui est juste une merveille. Ses rues, ses chants, ses traditions, toutes ces étoiles, sa voûte céleste… ça fait rêver. Cette cité est sublime et est devenue un de mes lieux littéraires favoris. On découvre qu’il y a une vraie histoire derrière cette cité, derrière toute la cour de la Nuit en fait et c’est passionnant !

« Quand on reste assez longtemps prisonnier des ténèbres, on découvre un jour qu’elles vous sont devenues familières. »

Encore une fois, les personnages sont la grande force de ce tome, Feyre tout d’abord, m’a étonnée dans ACOMAF (titre de ce deuxième tome en VO). Je l’ai aimée dans le tome 1, mais là, je l’ai carrément adorée. Elle évolue considérablement, dans le bon sens du terme. Oublié le côté immature que je lui ai trouvé dans le tome 1, là on a une vraie héroïne qui s’affirme, devient tellement plus puissante. Ses joutes verbales avec Rhysand sont un régal, elles m’ont fait mourir de rire, m’ont émues et ravies.

Je ne peux malheureusement pas parler de Rhysand, parce que je ne trouverais pas les mots suffisants. Je SAVAIS, je me DOUTAIS que le love interest allait irrémédiablement changer, mais wouah. Je vous laisse découvrir le Grand seigneur de la cour de la Nuit par vous mêmes, de ce qu’il est dans ce tome. Il est force, humour, mauvais, complexe, ténébreux, sensible, plein de virilité… bref, je pourrais en parler des heures et c’est l’un de mes personnages préféré de tous les temps.

« À tous ceux qui rêvent en contemplant les étoiles, Rhys. » « Aux étoiles qui entendent les vœux et aux rêves exaucés, répondit-il. »

Il y a une multitude de nouveaux personnages dans ce tome, j’avais d’ailleurs assez peur que ça fasse trop et d’être perdue, mais c’était sans compter sur le talent de Sarah J.Maas ! Tous ces personnages sont très bien introduits, ils ont chacun une particularité qui fait qu’on ne peut que les aimer. J’ai eu un énorme coup de cœur pour Cassian et Azriel, ok, surtout Azriel, le spymaster. Ils incarnent avec Rhysand un trio haut en couleur, on se plaît en lisant de se retrouver au milieu de cette petite bande, aux sentiments si pures que ça en est émouvant. Il y a aussi Mor et Amren que je ne peux pas oublier de citer. En fait, j’ai aimé tous les membres du Inner circle. Mor et Amren amènent une touche féminine en plus non négligeable et elles sont si fortes, badass et forment un bon trio avec Feyre !

Quant à Lucien, je reste sur ma première idée que je me faisais de lui, je n’apprécie pas ce personnage. Mais ce n’est rien comparé à Tamlin… Car si j’avais eu un coup de cœur pour lui dans le tome 1, je peux vous assurer que mon amour pour lui a radicalement changé en fermant ce tome 2! Je n’en dis pas plus pour ne pas spoiler, il faut que je vous laisse découvrir les événements par vous-mêmes.

On fait aussi la connaissance du Roi d’Hybern dans ce tome, qui aura une grande importance, notamment dans la suite et c’est alléchant.

Ce tome s’achève sur un twist de fou, on ne s’y attend PAS DU TOUT, on est retournés et j’ai refermé ce livre les yeux humides et le cœur en morceaux. L’auteure maîtrise tellement son histoire, elle l’a rend si addictive que c’est dur de ne pas accrocher à 100% et avoir envie de foncer lire la suite.

NOTE : 10/10 ❤️


Tome 3, A court of wings and ruin :

Feyre will bring vengeance. She has left the night court, and her High Lord and is playing a deadly game of deceit. In the spring court, Tamlin is making deals with the invading king threatening to bring Prythian to its knees and Feyre is determined to uncover his plans. But to do so she must weave a web of lies, and one slip may spell doom not only for Feyre, but for her world as well. As mighty armies grapple for power, Feyre must decide who to trust amongst the dazzling and lethal High Lords, and hunt for allies in unexpected places. But while war rages, it is her heart that will face the greatest battle.

Genre : fantasy

Édition : Bloomsbury

Date de sortie : 2 mai 2017

Nombre de pages : 720

Prix : 4£

(Ce tome n’est disponible qu’en VO, je ne connais pas sa date de sortie Française)


J’ai démarré ce tome 3 tellement en colère après la fin du précédent ! J’ai enchaîné les pages parce qu’il fallait absolument que je sache la suite des événements. Et OH JOIE QU’ELLE SUITE !!!

Sarah J.Maas est si cruelle de nous faire ça, le rythme est insoutenable, prenant, et encore plus en VO ! Je suis ravie de l’avoir lu comme ça, j’étais totalement immergée dans ma lecture. Ce tome est clairement basé sur la guerre, la vraie guerre, toute en stratégie. Les scènes de batailles sont explosives, épiques et époustouflantes. C’est haletant et on ne peut s’arrêter de lire.

On retrouve Feyre calculatrice et elle m’a encore une fois totalement ravie dans ce tome, elle est définitivement l’une de mes héroïnes de roman favorite. Parlons notamment de elle et Rhysand… Parlons-en un tout petit peu, sans que je spoile, c’est dur mais je vais y arriver. J’ai jamais eu autant de papillons dans le ventre qu’avec ces deux-là. Ils m’ont transporté, émue, faite rêver… je les adorent, tout simplement.

« What we think to be our greatest weakness can sometimes be our biggest strenght. »

On a ENFIN eu le droit à plus de scènes avec Elain et Nesta, qui étaient bien trop peu présentes jusqu’à la dernière partie du tome précédent. Et qu’elle joie de les retrouver ! Si j’ai haï Nesta dans le tout premier tome, elle a totalement évolué et su me convaincre dans ce tome 3! Son tempérament de feu m’a faite rire, son duo avec Cassian est haut en couleur et j’ai tellement adoré ces deux-là.

Elain, quant à elle, c’est tout l’inverse en ce qui l’a concerne. Au début de la saga je l’appréciais, mais dans ce tome 3, je dois bien avouer qu’elle m’a agacée. Cependant, je ne peux que compatir avec elle, notamment parce que c’est certainement le personnage le plus « humain » de tous. Elle ressent pleinement et purement les choses, elle est sensible et douce et ça allège un peu l’histoire. Donc au final je ne l’ai pas du tout détestée, juste moins appréciée qu’au début.

« I’d always thought death would be some sort of peaceful homecoming, a sweet, sad lullaby to usher me into whatever waited afterward. »

Vu que je ne veux pas spoiler, je ne vais pas parler de Azriel, mais… OH MON DIEU, vivement la suite !

Si la fin du tome 2 m’a brisée le cœur, la page 666 (cruelle jusqu’au bout SJM! 😭) de ce tome m’a ANÉANTIE, littéralement. J’ai tellement pleuré c’est dingue, du coup j’ai lu à toute vitesse jusqu’à la toute fin. L’auteure a joué avec mon cœur, j’étais pas prête et je ne l’a remercie pas pour ça. Il ne faut pas me faire des choses comme ça, je suis trop fragile ! 🙈

NOTE : 10/10


Je pourrais parler de cette saga encore longtemps, mais je crois que l’essentiel est là, et pour toutes ces raisons que j’ai cité, ACOTAR est un immense coup de cœur auquel je ne m’attendais pas du tout.

Cette saga est classée Young Adult, ce qui m’a étonnée vue les scènes très explicites. Je dirai plus que c’est du New Adult.

NOTE DE LA SAGA : 1000/10 ❤️

Et vous, avez-vous lu cette saga ? J’ai BESOIN de connaître votre avis ! Et si je ne vous ai pas déjà convaincue, lisez cette saga, oui, c’est un ordre 😂

À très vite,

Gaëlle❤️

10 commentaires

    1. Oh merci à toi je suis vraiment contente que cette chronique t’ai plu ! 😘
      Comment ne pas avoir un coup de cœur ???? 😍
      J’ai vraiment hâte aussi !!

    1. Merci beaucoup 😘😘
      Ah je les aient pris en VO moi, beaucoup moins cher ^^
      Ah n’hésites pas à m’en parler si tu veux quand tu as fini ! 😍😘

  1. Comme je te comprends, j’ai adoré cette saga et j’ai encore du mal à trouver des mots pour exprimer tout ce que je ressens, je pense.. (cf mon article sur acomaf une cata ptdr)

    J’ai adoré ton article !😍😍 Je pense aussi lire autre saga de SJM, j’hésite un peu à vrai dire mais elle me tente de plus en plus.
    Le tome 3 c’est l’apothéose j’ai envie de dire mais moi j’adore Lucien😭 Je le trouve hyper chou donc j’ai vraiment vraiment envie de le voir avec E. 😏🙄 Mais en vrai je ne peux plus attendre mai, je vais mourir d’impatience. Je propose qu’on fasse un comité pour ACOFAS pour le lire en LC mdrrr

    1. Cette saga c’est ma vie en fait ! 😍😍😍 Ton article je viens de le lire il est tellement bien et tellement raccord avec ce que je pense c’est fou ! 😱
      Il faut que je lise son autre saga qui apparement rend tout aussi accro donc je suis mal barrée c’est sur ! Si jamais tu veux faire une LC… 😏
      Lucien j’ai trop du mal en fait, il m’agace non stop ! Mais j’ai quand même envie de le voir avec E !!!! 😍😍😍
      C’est trop dur d’attendre mai ! Je vais le précommander la 😉😏❤️

      1. Je pense le précommander aussi du coup😍😍 omg mais ouiiiii faut trop trop trop qu’on se fasse une LC !
        J’ai acheté (récemment) To kill a Kingdom, si j’ai bien compris c’est une réécriture de la Petite Sirène. Donc si le livre t’intéresse on peut faire une LC sur ça 🙈
        Ou un autre livre 🙈🙈

      2. TROP BIEN !!! 😍😍😍
        Ah oui je l’ai vu il est trop beau en plus ! Je voulais me le prendre 😏 Je vais voir parce que j’ai déjà tellement à lire !!! 🙈🙈

Laisser un commentaire