«Cœur à corps», de Émilie Collins

Lorsqu’elle voit partir en fumée l’atelier familial, Romane est dévastée. Charles, son petit ami, se trouvait à l’intérieur et semble être à l’origine de l’explosion, délibérément… Comment a-t-il pu en arriver là ? Certes, il était au plus mal depuis qu’Erik Barn, jeune photographe, s’était fait un nom en lui volant l’un de ses clichés. Romane est déterminée à se venger d’Erik. Elle ne s’attendait toutefois pas à découvrir un homme aussi troublant, passionné par son art…

Genre : romance

Édition : Emoi

Date de sortie : 7 mars 2018

Nombre de pages : 300

Prix : 16€


Attention, coup de cœur ! Émilie Collins m’a largement réconciliée avec la romance, que j’ai un peu laissée à l’abandon depuis un petit moment, à cause de trop grandes déceptions. Mais là, je dois dire que je suis agréablement surprise et encore sur mon petit nuage, quelques heures après la fin de ma lecture, explications ;

Émilie Collins est une auteure adorable, que j’ai eue la chance de rencontrer à deux reprises, dont au salon du livre à Paris, où j’ai acheté « Cœur à corps ». Il faut savoir que la romance n’est absolument pas mon domaine de prédilection, mais je ne vais pas mentir, j’ai adoré me plonger dans celle-ci !

Tout d’abord, si j’ai autant apprécié ce livre, c’est évidemment grâce à l’écriture de l’auteure. J’ai vraiment apprécié sa plume, tendre, franche, pleine de douceur et parfois aussi très touchante. Le fait qu’elle ait alterné son roman entre le point de vue de Romane et d’Erik, et à la première personne est un gros point positif ! On est, du coup, complètement plongé dans l’histoire et on ne peut plus lâcher ce petit bijou qui se trouve entre nos mains.

Deuxième gros point fort, et pas des moindres, les photos ! Le roman a pour sujet principal la photo, et c’est déjà top car c’est mis en avant subtilement, mais inclure des photos au fil des pages, bravo. J’ai été très de voir à quel point elles se fondaient parfaitement au cours de l’histoire, mais surtout, j’ai été impressionnée par la qualité de ces photos. Elles sont sublimes, tout simplement, artistiquement très réussies, pleines de douceur et très parlantes. Ça donne tellement d’impact à l’histoire qu’on est plongés complètement dans les mots de l’auteure.

« Le paradis, c’est pour les petites filles sages ! Je préfère être libre d’aller où je veux. »

Les personnages, quant à eux, sont vraiment attachants, tous autant qu’ils sont. Romane, est un personnage auquel on peut facilement s’identifier. J’ai beaucoup aimé le contraste entre elle et sa jumelle Méline. Ce côté doux et calme qu’à Romane, contrairement à la tornade Méline…

Venons-en au point important d’une romance, le personnage masculin. Comment ne pas craquer pour Erik Barn ? Il a tellement de facettes de ce personnage qu’au début je n’ai pas trop su le cerner, mais ça s’est vite estompé, car si au début il est brut de décoffrage, on découvre sous ce « Roc » (comprendra qui pourra…) une vraie douceur ! Ce qui m’a le plus séduite chez ce personnage, c’est sa passion pour son métier ! On peut vraiment la ressentir à travers les mots de l’auteure.

L’intrigue est très prenante, surtout avec cette enquête que l’on suit tout le long et qui rend le tout haletant. Tout ce roman est très bien mené, tout comme les scènes torrides, qui sont écrites avec une telle justesse

Pour finir sur « Cœur à corps », je dirais que ça aura été une très bonne surprise, une lecture fraîche et très agréable. Le tout était très fluide et j’ai lu cette romance assez vite pour au final l’adorer. Je ne peux donc que vous l’a recommander !

La plupart des photos présentes dans le livre, sont prises par Erge, dont je vous mets le lien pour admirer son travail.

NOTE : 10/10


À très vite,

Gaëlle ♥️

4 commentaires

  1. Je ne connaissais pas du tout. C’est vraiment bien que des photos soient intégrées à l’histoire ! Ca donne un petit quelque chose en plus que beaucoup de romans n’ont pas ^^

Laisser un commentaire