« Satan est un homme comme les autres », de Céline Mancellon

satan-est-un-homme-comme-les-autres-1061091-264-432

Infernal. Démoniaque. Salaud. Des adjectifs qui collent à la peau d’Adrian Sheffield, pianiste virtuose et terreur du monde de la musique classique. Il fallait s’y attendre  : à force de semer la haine, Adrian reçoit un jour une menace de mort. Son agent – la seule personne sur Terre à encore le supporter – décide de lui attribuer un garde du corps. Ou plutôt une garde du corps  : Carrie North. Mais il ignore que Carrie a déjà rencontré Adrian, et qu’il ne lui a pas fait bonne impression. Du tout. Les voilà de nouveau réunis. Adrian, toujours aussi séduisant et imbuvable, et Carrie, toujours aussi têtue. Sauront-ils surmonter leurs rancœurs et céderont-ils enfin à leur attirance mutuelle  ? Mais surtout, qui veut la peau d’Adrian Sheffield  ?

Genre : comédie romantique

Edition : Milady

Date de sortie : 4 juillet 2018

Nombre de pages : 378

Prix : 7,90€

 


 

Hello vous ! 

Il y a quelques semaines maintenant, la maison d’édition Bragelonne lançait « la grosse OP« , c’est à dire tout un tas de titres disponibles en numérique pour seulement 0,99€ ! Autant vous dire que je n’ai pas pu passer à côté de cette occasion et je me suis donc pris au total 4 livres, j’ai donc été plutôt raisonnable. Dans ce petit lot, j’ai pris « Satan est un homme comme les autres », dont je vais vous parler de suite : 

Je ne connaissais pas du tout ce livre, je n’en avais même jamais entendu parler, mais quand j’ai vu le titre, il m’a plu, m’a attiré et à ce prix, je n’ai pas hésité bien longtemps… Le résumé est lui aussi plutôt prometteur. C’est le genre de lectures parfaites pour la saison, c’est frais, c’est léger et la plume de l’auteure est plutôt agréable ! C’est le mot qui définit ce que j’an ai pensé au final, c’était agréable. 

« Les génies sont des êtres dangereux, songea-t-elle. Ils possèdent un feu intérieur capable de nous brûler à tout moment. »

L’histoire est plutôt banale, on a un peu l’habitude du mec salaud, en colère contre tout et tout le monde, mais là, je dois dire que l’histoire m’a plu, m’a étonnée. C’est plutôt bien construit et c’est ce qui m’a le plus plu. On sent que l’auteure savait où elle allait et où elle voulait emmener son lecteur. Rien n’est trop facile dans ce roman, tout est bien pensé. J’ai aussi beaucoup aimé retrouver des références musicales, cinématographiques etc… 

Le monde du joueur de piano accompli, très doué est bienvenue et j’avoue que j’ai découvert un univers que je n’avais jamais vu auparavant. Nous avons ici le point de vue de Adrian et de Carrie, et c’est très bien je trouve, mais ça aurait été encore meilleur avec des points de vue à la première personne, ça aurait rendu le tout encore meilleur. Et on aurait pu avoir les pensées de Adrian un peu plus en profondeur, ce qui aurait été très amusant je pense! 

« J’imagine que c’est ce qui vous amuse, n’est-ce pas ? Semer la vérité dans un bouquet de mensonges. »

La première chose que j’ai le plus aimé dans ce roman, c’est l’humour ! Mon Dieu ce que j’ai pu pouffer de rire. Il faut dire que la répartie, les joutes verbales des personnages sont si bien écrites ! Je ne suis pas fan de l’humour à outrance dans un roman, mais alors là, il est plus que bienvenu. 

L’autre chose, vous vous en doutez bien, c’est les personnages. Et en particulier, Adrian! C’est fou ce que j’ai pu aimer ce personnage, vraiment. Il m’a beaucoup fait penser à Lucifer Morningstar dans la série Lucifer. Coïncidence ? Je ne crois pas… En tout cas, l’humour, le scepticisme, l’arrogance, le charisme de ce personnage m’ont vraiment plu. Il est tellement insupportable, qu’un homme comme ça dans la vraie vie, on lui mettrait tout de suite des claques. Son duo avec Carrie est à mourir de rire, sexy, palpitant, incongru… bref, ensembles c’est un véritable volcan et ces deux-là apportent tellement d’intensité à ce roman, qu’il est impossible de le lâcher. 

« Je ne suis pas quelqu’un de bien, Carrie. Je ne le serai probablement jamais. Je suis égocentrique, cruel, moqueur. Je passe mon temps à mettre l’humain à l’épreuve, parce que je trouve cela très divertissant »

Je ne vais pas en dire plus sur ce roman, que vous devez absolument lire, il est parfait pour cette saison, avec un bon cocktail en bord de piscine. Il vous fera passer un très agréable moment et vous me remercierez… 


 

Et vous, vous l’avez-lu ? Dites-moi quels livres vous conseillez pour l’été… 

A très vite, 

Gaëlle

Laisser un commentaire