“Vicious”, de V.E Schwab

Victor and Eli started out as college roommates – brilliant, arrogant, lonely boys who recognized the same sharpness and ambition in one another. A shared research interest in adrenaline, near-death-experiences, and seemingly supernatural events reveals an intriguing possibility : that under the right conditions, someone could develop extraordinary abilities. But when their thesis moves from the academic to the experimental, things go horribly wrong. They become EOs, ExtraOrdinaries, leaving a body in their wake and turning on each other. Ten years later Victor has escaped from prison and is determined to get his revenge on the man who put him there, aided by a young girl with the ability to raise the dead. Eli has spent the years hunting down and killing every EO he can find, convinced that they are a crime against God, all except his sidekick, a woman whose power is persuasion and whom he cannot defy. Armed with terrible power on both sides, driven by the memory of betrayal and loss, the arch-nemeses have set a course for revenge -but who will be left alive at the end ?

Genre : fantasy

Edition : Titan books

Date de sortie : 29 mai 2018 (dans l’édition de la photo)

Nombre de pages : 352

Prix : 16,99£

Uniquement disponible en VO, je ne connais pas la date de sortie Française.


 

Après avoir terminé la trilogie « Shades of magic » et sachant que l’auteure a écrit une autre série, j’ai pas pu repousser plus longtemps cette envie de lire Vicious, pour voir si j’accrochais toujours avec le style de V.E Schwab et… qu’elle ne fut pas ma surprise avec cette lecture! 

***

J’ai été très attirée par Vicious à cause –grâce ?- à Sara qui en a pas mal parlé et je savais que je pouvais faire confiance à ses goûts et j’ai donc pas hésité plus longtemps pour me procurer cette merveille ! Seulement, j’étais pas prête à aimer autant 

En commençant Vicious, j’ai eu un peu peur de ne pas réussir avec la Vo, n’ayant jamais lu Schwab en VO et franchement, je suis surprise, j’ai trouvé ça assez simple finalement. Il faut bien sûr ne pas se lancer dans cette lecture si on débute en VO, soyons clair.

Autre chose qui m’a un peu freinée, effrayée au début, c’est le fait que l’histoire se déroule en plusieurs temporalités. Je me suis de suite dit «okay… dans quoi je m’embarque la…? » j’ai trouvé ce choix assez curieux au début, mais alors, plus les pages défilaient, plus je me disais « mais quel génie cette Victoria ! ». Ça devient un vrai avantage pour l’histoire. En plus, ça permet d’observer une réelle évolution chez les personnages à travers les différentes ellipses. C’est découpé avec beaucoup de soins, c’est habilement maîtrisé ces bonds dans le temps, dans les heures même et on est a aucun moment perdus. 

« You asked me if I ever wanted to believe in something. I do. I want to believe in this. I want to believe that there’s more. That we could be more. Hell, we could be heroes. »

Concernant l’histoire, c’est une histoire de vilains, qui déjà constitue un vrai avantage pour moi, adorant les méchants. Le côté fantastique lui est très présent, aucun problème de ce côté là non plus. On entre aisément dans l’histoire tant la plume de Schwab est fluide et agréable à lire. L’ambiance de Vicious est Dark, oppressante, malsaine et ce n’est plus young adult comme « Shades of magic », mais plus adult. C’est, je crois, ce qui au final m’aura le plus plu. 

L’histoire est très bien construite, c’est tourné habilement, c’est badass à souhait et surtout très haletant. On part d’un sujet qui peut paraître assez déjà-vu, mais l’auteure adapte le sujet à sa façon, avec ses personnages principaux à l’opposée totale des héros habituels. Au contraire, elle a construit toute son histoire sur des anti-héros, plutôt même sur des super-villains et c’est une idée totalement brillante ! Le titre Vicious colle complètement à l’histoire, ce livre est rempli de malice, de cupidité, de jalousie, de pouvoir, de sang et de mauvaises actions. Tout ce que j’aime. 

« And it was then she realized that she wasn’t a ghost, or a God. She was a monster. »

Côté personnages, je crois qu’ils sont en grande partie la raison de mon amour pour ce premier tome. Bon ok, surtout Victor, qui est celui que j’ai le plus aimé. C’est pas un hero, c’est un villain et qu’est-ce que j’ai aimé ça, le fait que le personnage principal ne soit pas un gentil qui veut tout faire pour rendre le monde meilleur. Au début, j’avais un peu du mal avec Victor, j’avais du mal à vraiment bien le cerner. Puis, il s’est dévoilé et alors là, je suis tombée en amour pour Victor Vale ! Il a des répliques implacables, il est plein de sarcasme, il est très intelligent et surtout incroyablement badas… (la fin… 😍😍😍). Bref, tout ça fait que j’ai vraiment beaucoup aimé ce personnage, jusqu’à la toute fin. J’ai trouvé très touchante sa relation avec Sydney, j’ai même trouvé ça étonnant et bienvenu. Les personnages secondaires sont aussi très très bons, et il y a notamment Eli. Que dire de Eli sans trop en dire ? 🤔 Je crois que Eli je l’aime autant que je le déteste. Par contre j’ai beaucoup apprécié sa relation avec Serena, aussi étrange soit-elle. 

« No one is going to hurt you. Do you know why ? » She shook her head, and Victor smiled. « Because I’ll hurt them first. »

J’ai donc plus qu’adoré ce livre, cette histoire si bien travaillée, qui part dans tous les sens, ce rythme fou et à la fin, tout se met en place, on a le droit à un dénouement tant attendu qui est incroyable en intensité, on ne peut plus lâcher les pages et ça devient effréné. Même si on a une idée assez précise de comment ça va se terminer, on ne peut s’empecher d’être surpris et on se retrouve avec la même expression faciale que dans la toute dernière phrase du livre! 

Je n’ai malheureusement pas la suite sous la main et je suis en apnée en attendant de la recevoir (drama Queen vous dites ? 🙄). Je peux par contre déjà me prononcer sur ma préférence entre “Shades of magic” et “Vicious”. Avec un grand étonnement de ma part aussi, j’ai préféré Vicious, oui. C’est un incroyable coup de cœur que j’ai eu pour ce livre, pour cette histoire folle et palpitante. 

« If Eli really was a hero, and Victor meant to stop him, do that make him a villain ? »

Je vous conseille évidemment ce livre, pour des raisons plus qu’évidentes et si vous l’avez déjà lu, alors n’hésitez pas à venir m’en parler! 

NOTE : 10/10 ♥️

À très vite, 

Gaelle 🖤

2 commentaires

    1. Oh merci ma belle ça me fait plaisir qu’il t’ai plu !! 😍
      Non mais j’ai plus qu’adoré, c’est une folie ! J’ai hâte de lire la suite 😱

Laisser un commentaire